Please update your Flash Player to view content.

Les Amis de Vézelay - Vézelay dans l'histoire

Le silence des origines, de brefs siècles de gloire, un très long temps d'oubli, une patiente renaissance et un présent multiforme : telle peut se résumer l'histoire de Vézelay, que la rareté des archives rend souvent mal connue. Une histoire faite d'innombrables querelles et qui, multipliant les paradoxes, semble, sur la longue durée, hésiter entre grandeur et décadence, obscurité profonde et rayonnement exceptionnel.

Imprimer
PDF

Le silence des origines jusqu'au IX e siècle après J.C

Vezelay4On ne sait quasiment rien de Vézelay avant Vézelay, ce qui laisse la voie libre aux hypothèses parfois les plus fantaisistes. Certes, la topographie de l'endroit invite à imaginer facilement un sanctuaire ou un petit oppidum celtes ; mais faut-il en voir sur toute éminence ? Aucune trace, aucun vestige ne permet de savoir ce qu'il y avait au sommet de la colline avant que, en 887, y soit transférée l'abbaye bénédictine fondée à ses pieds un peu moins de trente ans plus tôt.

Imprimer
PDF

De brefs siècles de gloire (XIe - XIIIe siècle)

Vezelay3Lorsque l'on tente de connaître les premiers temps de l'abbaye de Vézelay, l'histoire et la légende se confondent. La seconde est abondamment relayée au fil du temps par les autorités monastiques, fières de conforter ce qui va faire la gloire de leur abbaye et justifier l'érection de l'église que l'on admire aujourd'hui : la présence en sa crypte des reliques de sainte Marie Madeleine. Grâce à cela, des foules de pèlerins accourront à Vézelay, simples manants ou princes et rois, croisés ou jacquaires, faisant de l'endroit, au XIIe s., l'un des plus importants pèlerinages de la chrétienté et le point de départ de l'un des principaux chemins vers Saint-Jacques-de-Compostelle, vocation amplement revivifiée de nos jours.

Envoi .Sous Phillipe Le Bel, voir la triste histoire d'Artaud Flotte, abbé de Vézelay et impliqué dans une histoire de sorcellerie avec Dame Prenelle du Chateau de Lantilly.Communication de Pierre Haase. Cliquer ici.

 

Imprimer
PDF

Un long temps d'oubli (XIIIe – XIXe siècle)

OubliA la fin du XIIIe siècle, le pèlerinage de Vézelay n'est plus que l'ombre de lui-même ; Marie Madeleine est vénérée davantage à Saint-Maximin. Pour des siècles, Vézelay entre dans l'oubli, même si les grands ducs de Bourgogne y possèdent un clos de vigne et si François Ier tentera d'en faire... un évêché ! La ville et l'abbaye ont cependant été un enjeu durement convoité lors des guerres de religion et suscitent toujours l'intérêt – à tous les sens du terme... – de ses abbés commendataires, nommés par le roi pour bénéficier des revenus pourtant de plus en plus maigres de l'abbaye et de ses domaines.

Imprimer
PDF

Une patiente renaissance (1850-1950)

Vezelay2Bien que la nécessité d'importants travaux sur l'église soit constatée au tout début du XIXe siècle, ce n'est que dans les années 1830 que s'amorce le renouveau de Vézelay. Ce n'est plus alors la foi qui mobilise l'intérêt pour le lieu, mais l'art et la sensibilité naissante à ce que l'on appellera plus tard le patrimoine. C'est aussi le temps où naît une pratique nouvelle qui va faire revivre Vézelay : le tourisme. De nouveaux « pèlerins » reviennent alors vers la colline, qui mû par la quête spirituelle, qui par le goût de l'histoire, qui par l'appétit de beauté. La grande église attire à nouveau, mais aussi le site même de Vézelay et de ses alentours, que l'on découvre comme « pittoresque ».

Imprimer
PDF

Un présent multiforme (1950 à nos jours)

Vezelay1Lieu d'histoire, de foi, d'art, de culture et de tourisme, mais aussi village rural bien modeste, Vézelay tente de gérer au moins mal la multiplicité de ses visages en devant concilier les intérêts de moins de 500 habitants et de plus de 900 000 visiteurs annuels venus du monde entier... D'autant qu'il n'est pas toujours aisé de distinguer touristes et pèlerins, promeneurs et résidents, ni d'assumer les contraintes et la notoriété issues des classements au titre des Monuments historiques, de site classé (1987 puis 1998), de patrimoine mondial de l'Unesco (1979), de secteur sauvegardé (1993), ou de membre des Plus beaux villages de France ou des Grands sanctuaires ; entre autres...

logosite Soutenir

Au calendrier

Audition de la Cantate
Lieu : cité de la Voix Présentation par Nicolas Bucher, Directeur

Recevoir la lettre



Recevoir du HTML ?

Se connecter