Please update your Flash Player to view content.

Les Amis de Vézelay - Vie associative

Imprimer
PDF

Compte rendu du CA du 26 mai 2017

Le Comité d’Administration des Amis de Vézelay s’est réuni le 26 mai 2017 à 16 heures, salle Borot, à la mairie de Vézelay.

 

Douze membres étaient présents :

Philippe Auverny, Philippe Beyney, Gisèle Blandin, Betty Buffington, Madeleine Ciceri, Marie-Thérèse d’Erceville, René Faivre, Marianne Fouchet, Danielle Kail, Jean Lacoste, Chantal Saragoni, Catherine Tomasini

 

S’étaient excusés : 

Antoine Bosshard, Claude-Yves Mazerand, Marc Meneau, Geneviève Pascaud.

Un pouvoir a été donné par Geneviève Pascaud à Catherine Tomasini

 

Absents :

Monique Bel, Charlotte Blin, Madeleine Rouillard

 

Le président, René Faivre ouvre la séance en rappelant l’ordre du jour :

Le point sur les activités de l’association

Approbation des manifestations retenues pour l’année 2017

Projet pour le bulletin

Implication de l’Association dans les projets de restauration à Vézelay

Questions diverses

 

Le point sur les activités de l’association :

Il s’agit essentiellement de présenter le programme de cette année :

 

5 mai, a eu lieu à la Grange de la Cité de la Voix, la projection du film "Demain", sur une idée du Père Raoul de Buisseret et de Claude-Yves Mazerand,

 

19 juillet, 15 heures, conférence de Pierre Haasé : "L'abbé Barthelemy Grognot (1711-1790), curé d'Asquins" à l’église Saint-Jacques-le-Majeur d’Asquins

 

27 juillet, conférence de Philippe Beyney à 18 heures 45 à la salle des fêtes de Saint-Père : "Vézelay et Saint-Père : deux façades, deux véritables vitrines d'une même abbaye au XIIIe siècle (17h-20h). Philippe nous explique que le choix de cette date n’est pas fortuit : il s’agit d’un anniversaire « surprise ».

 

30 juillet, dans le cadre du week end consacré au 800ème anniversaire de la Cordelle, organisé par les Amis de la Cordelle, nous prévoyons une conférence de Jean-Baptiste Auberger : "La Cordelle et Vézelay ». L’heure et le lieu sont à préciser. Claude-Yves Mazerand est en charge du projet.

 

27 août, Assemblée Générale des Amis de Vézelay (salle des fêtes ou salle gothique) 16 heures, à préciser. Ces lieux sont problématiques (règlement de sécurité et difficulté d’accès pendant les Rencontres musicales). Sinon, nous avons la possibilité de nous replier à la salle des fêtes de Saint-Père qui nous a confirmé que le local est disponible.

 

9 septembre, sortie aux Forges de Buffon, en collaboration avec l'Association Fondation Christian et Yvonne Zervos. Déjeuner aux Marronniers, suivi d'une conférence de Luc-Régis Gilbert. Les détails de la sortie seront précisés ultérieurement, covoiturage, heure, etc.

 

23 septembre, Conférence : "Théodore de Bèze, les protestants à Vézelay ». Betty Buffington précise qu’il existe une association Théodore de Beze  à Molosme,: 15 rue du Clos 89700

(Présidente : Dominique  OBERTO), qu’il faut contacter.. Le programme prévoit deux interventions et un petit concert de musique de Théodore de Bèze. L’heure et le lieu sont à préciser. Claude-Yves Mazerand s’en occupe.

 

15 octobre : lecture par Sylvia Lipa-Lacarrière d'un texte d'Antonio Tabucchi "Les oiseaux de Fra Angelico", accompagnée à la flûte et au clavecin par Sophie Charpentier, à la Cité de la Voix. Nicolas Bucher met à notre disposition le clavecin, charge aux Amis de Vézelay de l’accorder (70 euros environ). Il est décidé, après discussion, de régler la prestation, soit par chèque, soit en faisant circuler « un chapeau » après la séance. 

 

25 novembre : "Demain" Que feront les Amis de Vézelay ? : ils planteront une trentaine d'arbres fruitiers et inaugureront un composteur communal pour recycler les déchets verts et tout ce qui peut alimenter un compost (ne jetez plus les épluchures de légumes, de fruits, le marc de café, etc. Recyclez-les). Trop tôt. Marianne Fouchet précise qu’en ce qui concerne le composteur communal, c’est irréalisable car il faudrait construire une fosse pour l’écoulement des jus du compost. D’autre part, elle souligne qu’un programme est en cours pour l’aménagement de l’ensemble des espaces verts, supervisé par une équipe d’architectes spécialisés et qu’il ne peut être question à l’heure actuelle d’intervenir dans leur programme. Il est décidé de reporter ce projet à une date ultérieure.

 

17 décembre : audition d'extraits de la cantate d'Inghelbrecht "Vézelay" (peut-être avec l'Orchestre National de France en live) ; présentation de Nicolas Bucher, Cité de la Voix. L’heure est à préciser.

 

Approbation du programme à l’unanimité.

 

Projet pour le bulletin :

René Faivre précise que par souci de renouvellement de la maquette, une nouvelle présentation est proposée avec de nouveaux intervenants - graphiste pour sa composition (Aude Andrault) et un nouvel imprimeur (Fabrice Camillo - Publi-Services). Malheureusement la maquette montée ne nous est pas arrivée à temps pour la soumettre au Comité.  La couverture, quelques articles mis en page ont toutefois pu être montrés. Au niveau du coût, Catherine Tomasini explique qu’un numéro zéro devra être rémunéré. Pour les autres numéros, Aude s’alignera sur les coûts précédents. L’imprimeur propose un papier « écologique », moins lourd, qui fera descendre le poids du bulletin en-dessous de 100 grammes permettant de diminuer les frais postaux. Il sera livré sous enveloppe transparente, elle aussi moins lourde. Marianne Fouchet demande qu’après le premier numéro, on demande un devis comparatif sur les mêmes bases à l’ancien imprimeur. Les coûts sont plus élevés (environ 1000 euros pour 300 exemplaires) mais le résultat est beaucoup plus attractif. À raison d’un numéro par an, notre trésorerie peut le supporter. La couverture, ainsi que la mise en page intérieure sont unanimement appréciés.

Le sommaire :

Éditorial par René Faivre

L'année des Amis de Vézelay et de sa région

Les origines de la famille Papillon, de Vézelay - Pierre Haasé

Chronique du temps passé (1), Un beau sapin - Jacques Debaussart

Un projet de restauration - Marie Accart

Notules

Note de lecture - Christian Limousin sur le livre collectif concernant l’oeuvre d’Alix le Méléder qui avait fait l’objet d’une conférence à la Goulotte l’an dernier

Chronique du temps passé (2), Un défilé peu ordinaire - Jacques Debaussart

Résumé de la conférence sur Vidiliacus - Philippe Beyney

Conversation  entre un architecte et un peintre sur la restauration de la basilique

Le château de Maulnes - Luc-Régis Gilbert

Les associations amies

Entretien avec Caroline Fournillon, référent culturel et administratif du musée Zervos

Entretien avec Lorant Hecquet, adjoint à la culture à la mairie de Vézelay

Entretien avec Hubert Barbieux, maire de Vézelay

Entretien avec Nicolas Bucher, directeur de la Cité de la Voix.

 

 

Une remarque au sujet des notules, supprimer les trop anciennes, alléger..

À l’unanimité, il est décidé de nommer Catherine Tomasini directeur de publication.

Nous mentionnerons bien évidemment les livres de Jean Lacoste : Romain Rolland - Vie de Michel-Ange - Éditions Bertillat (sortie fin juin) et de Philippe Auverny-Bennetot, « La Colline », roman,, aux éditions de l’Harmattan.

 

Implication de l’association dans les projets de restauration :

Afin d’élargir les activités dans un domaine plus concret, René Faivre propose que l’association s’implique dans les travaux de restauration de Vézelay. À cet effet, il a contacté le Monsieur le Maire pour que nous aidions au montage de certains dossiers comme la restauration du tableau et des tapisseries de la mairie. Betty Buffington souligne que l’association Vie et Patrimoine est en difficulté et qu’un éventuel rapprochement pourrait être opportun. Ce point a été aussi souligné par Monsieur le Maire qui s’en est ouvert à René Faivre lors de son entretien précédant le CA.

 

L’ensemble du CA est favorable à cet élargissement de l’activité.

 

Questions diverses :

Marianne Fouchet propose que soit présentée la candidature d’un membre du CA à la Commission locale du Site Patrimonial Remarquable. René Faivre s’engage à écrire au Préfet en vue de présenter sa candidature.

 

Clôture de la séance à 17 heures 45

Imprimer
PDF

Compte rendu de la réunion du Comité d'Administration du 23 octobre 2016

 

 

 

Compte rendu de la Réunion du CA du dimanche 23 novembre 2016

Mairie de Vézelay - 15 heures - Salle du conseil

 

Présents : 

Charlotte Blin - Gisèle Blandin - Philippe Beyney - Danielle Kail - Marianne Fouchet - Jean Lacoste - Claude-Yves Mazerand - Sara Saragoni - René Faivre - Catherine Tomasini - Philippe Auverny - Madeleine Ciceri

 

Excusés :

Geneviève Pascaud - Antoine Bosshard - Betty Buffington - Marc Meneau - Monique Bel

 

Pouvoirs :

Geneviève Pascaud donne pouvoir à Gisèle Blandin

 

Ordre du jour :

Élection des membres du bureau

Ébauche du programme des Amis pour 2017

Questions diverses (assurance)

 

À ce jour 199 adhérents (42 couples, 109 individuels et 6 entreprises ou assimilé)

Adhérents exonérés : 3

Fonds générés : 4050 euros.

 

13 votants (12 présents et un pouvoir)

5 candidats présents se sont proposés pour la constitution du nouveau bureau et il est proposé un poste de vice-président à une absente : Betty Buffington.

À la suite du vote à bulletins secrets, Charlotte Blin et Sara Saragoni, scrutatrices ont procédé au dépouillement.

Résultats :

Auverny Philippe : 11 voix, administrateur

Monique Bel : 1 voix

Betty Buffington : 11 voix, vice-présidente

Faivre René : 13 voix, président

Fouchet Marianne : 1 voix

Kail Danielle : 13 voix, trésorière

Lacoste Jean : 1 voix

Mazerand Claude-Yves : 11 voix, vice-président

Tomasini Catherine : 13 voix, secrétaire

 

Le nouveau Bureau élu se compose ainsi :

Président : René Faivre

Vice-Président : Claude-Yves Mazerand

Vice-Présidente : Betty Buffington

Secrétaire : Catherine Tomasini

Trésorière : Danielle Kail

Administrateur : Philippe Auverny

 

Ébauche du programme pour 2017

 

1 - La traditionnelle galette : compte-tenu de la grande manifestation de la Saint-Vincent tournante du 15 janvier, il est proposé de la faire le samedi 14 janvier en fin d'après-midi avec une animation. 

2 - Le 800ème anniversaire de la Cordelle le 30 juillet 2017.

CY Mazerand nous donne certains détails concernant cette rencontre qui a un titre inattendu : "Martin Luther et François d'Assise, rebelles et chercheurs de dieu". Il est suggéré de demander la collaboration de Monique Bel. Le nom de Chastellux est évoqué de même que le centre d'archéologie d'Auxerre (Philippe Beyney)

 

3 - Audition de la cantate d'Inghelbrecht "Vézelay" avec la participation de Nicolas Bucher et de la Cité de la Voix.

4 - Visite guidée du cimetière avec Tintin (voir avec Monique Bel, Lionnel Recordon, Grégoire Kronrod Gaslanoff et Jean-Pierre Cannet)

5 - Crommelynck, graveur, de Picasso à Basquiat

6 - Les enjeux de pouvoir dans le Vézelien hier et aujourd'hui par Philippe Beyney

7 - Claude Patriat sur les enjeux entre tourisme et culture

8 - Pierre Haasé

9 - Gisèle Blandin - Commémoration du 50ème anniversaire de la mort de Marie Noël (information provenant de la société scientifique d'Auxerre via André Villiers) (lecture par Sara)

10 - Frédéric Beauclair - Le nouveau musée (centre d'expérimentation des Fontaines salées (Gisèle Blandin et Philippe Beyney) 

11 - Marianne Fouchet propose de faire une mise au point sur l'intérêt de la démarche de Labellisation Grand site

12 - Il est proposé de mettre en scène la pièce de JP Cannet - Caddie. La forme de cette représentation s'oriente sur une lecture.

 

Questions diverses :

À la suite d'une étude comparative sur le coût de l'assurance, il est décidé d'en changer au profit de la MAIF, ce qui entraîne une économie de 100 euros. Le courrier de résiliation à la MATMUT est envoyé ce jour.

 

En fin de réunion, René Faivre présente un organigramme "futuriste" composé par Catherine sur l'éventualité de regroupement de trois associations en une seule sous le nom des "Amis de la Culture et du Patrimoine vézelien" :

Les Amis de Vézelay, les RVLE, et Vie et Patrimoine.

La discussion est ouverte et les avis sont très partagés quant à l'efficience et l'efficacité d'une telle réunion d'associations.

 

La réunion se termine à 17 heures 07.

 

 

 

 

 

 

 

 

Imprimer
PDF

Compte rendu de l'Assemblée Générale du 21 août 2016

ASSEMBLEE GENERALE DU 21 AOUT 2016

 

 

Les membres de l'association sont réunis en assemblée générale le 21 août 2016 à 15 heures, à la  Mairie de Vézelay. L'assemblée se tient sous la présidence intérimaire de René Faivre. Après vérification du quorum et de l'enregistrement de la feuille d'émargement des membres à jour de cotisation, sont présents ou représentés 45 personnes, l'assemblée ordinaire peut valablement délibérer, la séance est ouverte à 15h 15.

 

René Faivre présente l'ordre du jour. 

Il propose une minute de silence à la mémoire de Pierre Morice, président de l’association disparu en janvier 2016.

Puis, comme il est aussi de tradition, il est rappelé le décès nos amis et adhérents de Madame Annie Meillan en 2015 et de Gérard Politi le 28 juillet de cette année. René Faivre évoque également le départ de Vézelay au début de l'année de Madame Maryse Shaw qui, avec son mari disparu, ont toujours été des adhérents fidèles.

 

Il remercie M. le maire, Hubert Barbieux de sa présence qui permettra de donner des informations à l’assemblée. 

 

Rapport d'activité 2015 

 

La vice présidente, Geneviève Pascaud-Bécane, rappelle les activités 2015.

 

Comme d’habitude, et selon une tradition à ses yeux obsolète, l’année a commencé le 10 janvier avec la traditionnelle Galette des rois, au lendemain des tueries de Charlie Hebdo et de l’hyper-cacher, avec des chansons anciennes et orgue de barbarie.

Les Journées Maurice Clavel les 12, 13 et 14 juin, qui ont suscité un gros travail de préparation, ont été le vrai début des activités de l’année, avec l’exposition organisée par Edith de la Héronnière à la Maison Jules-Roy, et le colloque (qui fait l’objet du dernier bulletin) au centre Jean Christophe, à la Grange de la Cité de la Voix, avec concert. La manifestation était désirée depuis longtemps par Pierre Morice.

Nous avons eu ensuite le samedi 4 juillet un après-midi à Pontigny, organisé avec notre amie Micheline Durand. Visite de l’abbatiale et conférence sur les fameuses Décades de Pontigny, qui ont été un formidable jaillissement intellectuel.

Ce fut ensuite la conférence annuelle de notre ancien président et fidèle historien Pierre Haasé, le 19 juillet, sur « Les possessions de Vézelay hors les murs »… Succès toujours égal à lui-même.

Du lundi 20 juillet au mercredi 5 août, hommage a été rendu à  Anne Everett, à travers une exposition présentant des œuvres diverses (dessins, croquis, huiles, temperas) sélectionnées par Alix Le Méléder  et présentées à la Maison Jules-Roy.

Le 8 août, belle conférence ambulatoire de Magali Porcel sur les caves de Vézelay. Autre sujet inépuisable.

Le 12 septembre, promenade avec notre "homme des bois", Alain Moiron, autour de la trufficulture. 

Année donc comme toujours intéressante qui a su mêler activités intellectuelles et promenades, meilleure connaissance de Vézelay et du Vézelien mais aussi des alentours et de son environnement. Vézelay n’est pas une île…

 

Activités associatives

La vie même de l’association a été marquée grandement par la maladie et la fatigue croissante de Pierre.

 

L’assemblée générale du 8 août 2015 a permis l’élection d’un nouveau Comité d’administration et a donné à Pierre Morice l’occasion de lancer quelques pistes de réflexion pour l’avenir. Je retiens, personnellement, deux idées. L’une, primordiale, de réfléchir sur ce que peut être aujourd’hui, dans le nouveau foisonnement associatif et culturel de Vézelay, le rôle de notre association. L’autre, qui lui est liée, est de réfléchir sur le modèle d’équilibre financier à trouver, notamment pour assurer la pérennité et la visibilité de l’association par ses publications (le  bulletin, le site internet, etc…)

Pierre Morice évoquait dans une sorte de « testament » la nécessité de préserver « l’esprit du lieu ». Je sais que l’expression a fait florès après le livre d’Édith de la Héronnière, mais je reste dubitative… Beau sujet de discussion.

 

Pour ce qui concerne les comités d’administration :

Le 29 août, nous avons élu un bureau provisoire, d’où la nécessité d’en élire un nouveau cette année et peut-être de compléter le comité, à la suite de la mort de Pierre et de diverses démissions. Nous y avions décidé aussi de mettre en chantier les pistes de réflexion citées précédemment : redéfinition du rôle de l’association, recherche d’une meilleure visibilité garante d’une plus grande pérennité financière.

Le 14 novembre, le lendemain du Bataclan, en l’absence de Pierre Morice trop fatigué, nous avons eu une réunion très fructueuse, je crois. Nous avons lancé les grandes lignes du programme de cet été 2016, envisagé divers projets. Après un large tour de table sur la sempiternelle question de la galette de début d’année, nous avons trouvé un certain équilibre : maintenir quelque chose de festif et convivial mais le faire en début de saison, en « lancement » de saison, début mars au printemps naissant. Ce fut le 5 mars, mais nous y avons surtout célébré le souvenir de Pierre… 

Nous avons aussi commencé à réfléchir sur ce que pouvait être le rôle de l’association aujourd’hui et les conditions de sa visibilité. Des groupes de travail ont été dé finis.  

Le caractère provisoire de ce bureau témoigne du sentiment largement partagé qu’il est temps qu’un renouveau s’effectue dans l’association. Mais ce renouveau implique une réflexion sérieuse sur son rôle. 

 

Le rapport d’activité 2015 est approuvé à l’unanimité par l’assemblée.

 

 

Rapport Financier 2015 

 

Les comptes sont brièvement présentés par Catherine Pandel. Le bilan (distribué aux participants) est joint au présent compte-rendu.

Les charges s’élèvent à  6  157 € et les recettes à 4 791 € pour un résultat déficitaire de 1 366 €. 

L’exercice 2015 comporte des opérations liées au colloque Maurice Clavel : défraiement des intervenants, frais de réception, etc. pour 2 332 euros ; subvention du Conseil Départemental de 500 euros  (une autre subvention qui apparaîtra au bilan 2016 a été versée pour le colloque par le Conseil Départemental, d'un montant de 1 000 euros).

Le coût principal reste le Bulletin, deux numéros en 2015 (conception et impression : 2 139 €, affranchissements : 482 €). Les frais de fonctionnement sont faibles (679 €).

Les cotisations et dons des adhérents représentent 4 055 euros pour 186 adhérents.

Le déficit de 1 366 € s'explique par la subvention différée sur 2016 du Conseil Départemental et de l'insuffisance de cette subvention.

 

L'assemblée est invitée à poser les questions avant de passer au vote. 

A la question, "pourquoi laisser 4 000 euros sur le compte courant" ? Il est répondu "Nous avons besoin de liquidités disponibles et le compte épargne ne rapporte que 0,75 %"

 

René Faivre remercie Catherine Pandel de sa présentation, au-delà du terme de son mandat.

 

Le rapport financier est approuvé à l’unanimité par l’assemblée.

 

Rapport moral par René Faivre 

 

En fait de rapport moral, il n'y a pas de vrai président, il n'y aura donc pas de vrai rapport moral, je vous propose un état des lieux de l'association telle que nous la percevons depuis la fin d'août 2015, avec la disparition, entre temps de Pierre Morice. Le terme "nous" n'est évidemment pas de majesté, mais concerne les membres du Bureau et vous allez voir qu'ils étaient peu nombreux. Comme l'a rappelé Geneviève, à la dernière assemblée générale ont été élus 23 membres au Comité d'Administration puis quelques jours après un bureau provisoire a été constitué avec Philippe Auverny, Patrick George, Danielle Kail, Claude-Yves Mazerand, Geneviève Pascaud, Marie-Dominique Vandenbroeck et moi-même. Mais très rapidement, après la disparition de Pierre Morice, nous n'étions plus que trois, Claude-Yves Mazerand, Philippe Auverny et moi. J'avais été nommé au cours d'une réunion dont j'étais absent, comme aide-secrétaire-trésorier de Danielle Kail. Quand nous nous sommes vus quelques mois plus tard, Danielle Kail a souhaité démissionner du bureau et nous a demandé de récupérer les cartons et la clef USB contenant la comptabilité et la gestion des adhérents et de reprendre les rênes de l'association. Ça s'est passé le 20 mai. Depuis ce jour-là, notre vie à Catherine et moi a totalement changé. C'était un vendredi et nous avons passé le week-end dans les cartons. Monique Bel nous a également donné les codes pour entrer dans le site internet qui avait été un peu laissé à l'abandon depuis l'adieu à Pierre, site magnifique par ailleurs. Nous l'avons un peu actualisé avec le programme de cette année. Nous avons fait des campagnes de sensibilisation, en particulier avec une refonte d'un flyer (sur la suggestion d'Antoine Bosshard) et nous avons découvert le local. Le local des Amis de Vézelay, et je suis heureux que Monsieur le Maire soit là pour le remercier, est mis à notre disposition à l'année, avec électricité et chauffage par la mairie de Vézelay. Dans ce très beau local, il y a une bibliothèque, deux armoires achetées par Pierre Haasé (il est dommage qu'il ne soit pas là). Lorant Hecquet, cette semaine, m'a rappelé que la mairie et la bibliothèque municipale avaient demandé expressément aux Amis de Vézelay de faire l'inventaire de cette bibliothèque pour la mettre à disposition de la bibliothèque municipale. Catherine a déjà fait le recensement des sommaires du bulletin. Elle va s'attaquer à cet inventaire. 

 

Et puis il y a eu la mise en œuvre des manifestations programmées en 2016, accompagnée d’une conception renouvelée des affiches.

Le 2 avril, en partenariat avec l'association Fondation Christian et Yvonne Zervos, « Un parcours Jean Badovici, architecte, dans Vézelay », conférence et visites sous la conduite de Cyril Brulé.

Début juin, Christian Derouet, homme mal compris mais remarquable, conservateur du musée Zervos qui quittera ses fonctions fin 2016, nous contait les 10 premières années de l’institution au travers de sa propre implication. Il faudra être à la hauteur de ce qu'il nous laisse. Quel village de 450 habitants peut se vanter d'avoir un musée de cette qualité et, comme le rappelle le Président du conseil départemental, si l'on passait d'une fréquentation de 1 %  à 2 % des visiteurs de Vézelay…

La conférence de Pierre Haasé, sur l’architecte Nasousky, toujours aussi passionnant et aussi précis.

Ensuite, notre magnifique Philippe Beney sur Vidiliacus, 

Puis présentée de façon magistrale par Christian Limousin une conférence sur La Part maudite de Georges Bataille, en collaboration avec l'association Fondation Christian et Yvonne Zervos.

En septembre, visite du château de Maulnes avec une conférence de Luc-Régis Gilbert, puis une lecture de Sara Saragoni en collaboration avec les Rendez-vous du Lire et de l'Écrire.

Sans oublier la publication du bulletin spécial Maurice Clavel.

 

René Faivre propose alors d’ouvrir le moment d’échanges et questions à la municipalité  afin de permettre à M. le maire, Hubert Barbieux, de quitter ensuite l’assemblée.

Il commence par interroger, photos à l’appui : « En quelques semaines s'est érigé un mur de parpaings sous mes fenêtres

, que deviendra t-il ? dans la rue des Écoles, un trou, quand sera t-il comblé ? et pour quand des voies plus carrossables à Vézelay avec éventuellement un enfouissement de tous les câbles ? »

Après avoir salué l’assistance, Monsieur le Maire apporte les précisions suivantes : « Ces bonnes questions appellent des réponses, des réponses techniques… Pour commencer par le trou dans la rue des Écoles, il s’agit d’un problème concernant ERDF, de longs délais notamment avec les vacances estivales, néanmoins le goudron doit être posé rapidement, ce qui fera une « pièce » supplémentaire sur les chaussées de Vézelay.

Le mur de parpaings ferraillé doit être habillé. L'autorisation de travaux est obtenue. Ce sont les employés municipaux qui doivent l'entreprendre. Il y aura notamment une balustre qui permettra de sécuriser l'espace à gauche du mur et d’avoir une vue sur la vallée. Ce sont des choses qui doivent être terminées, je n'ose pas dire dans quelques semaines, mais dans les mois qui viennent. 

Concernant le village, il y a maintenant un peu plus d'un mois, le Conseil municipal a voté sur une étude de réfection et d'aménagement des espaces publics. Un appel d'offre a été lancé. Nous avons reçu quatre réponses, pas encore dépouillées, nous allons donc choisir un maître d'œuvre qui va nous accompagner dans ce travail de réaménagement, un programme d’action sur une dizaine d'années (Vézelay et les hameaux) probablement. Pour tout ce qui est voirie, trottoirs, espaces de stationnement, la réflexion va être menée, à laquelle sera associée la population, bien évidemment. Nous en sommes aujourd'hui à la première page de ce qui sera une histoire de Vézelay, l'aménagement des espaces publics. C'est un des éléments les plus importants, élément sur lequel la municipalité s'était engagée lors de son élection, chaussées, espaces publics et les réseaux enterrés. Cette réflexion va jusqu'aux citernes qu'il faudra restaurer. Nous allons demander les subventions pour ne pas prendre sur le budget municipal pour cette étude qui devrait démarrer, nous l'espérons, incessamment. »

Répondant à une interrogation, il précise également que l'Architecte des Bâtiments de France est associé à ces réflexions depuis le début (intervention inscrite au cahier des charges), ainsi que l'inspectrice des sites. C'est un travail en commun avec les services de l'état au sens large pour qu'il n'y ait pas de révision de copie et,  à un moment donné avec la population. C'est l'occasion de citer le nouvel Architecte des Bâtiments de France pour l’Yonne, Monsieur Hochet, qui a pris ses fonctions au début du mois de juillet et qui va tenir une permanence en mairie de Vézelay une fois par mois.

 

- Et le dossier Grand Site ?

Hubert Barbieux : « Le sujet progresse. Un programme d'action a été élaboré par le cabinet qui a accompagné les 18 communes concernées,  puisque qu'il ne s'agit pas seulement de Vézelay. Un programme en trois chapitres, actuellement en cours de validation et normalement, au mois de janvier ce programme sera présenté notamment à la Commission supérieure des sites, perspectives et paysages. Dès qu'il aura été validé nous pourrons espérer des financements qui permettront des actions. Aujourd'hui une question demeure en suspens, c'est la gouvernance de ce Grand Site. Aujourd'hui le Grand Site est "compagnonné" par la communauté de communes. La situation est assez compliquée dans la mesure où il s'agit de 18 communes sur 45, avec la difficulté de faire accepter par d'autres les avantages qu'on pourra retirer du Grand site. Il faut que cette question soit résolue le jour de l'audition au ministère afin de pouvoir obtenir la labellisation et le programme d'action associé. »

A une question sur l’adhésion de l’ensemble des 18 communes, il se dit confiant car les 18 maires participent aux fréquentes réunions, même si deux communes paraissent plus frileuses.

 

Marianne Fouchet propose un partage d’informations relatives à la gestion du Secteur sauvegardé par la Commission du Secteur sauvegardé, puisqu’aujourd’hui les élus de Vézelay en sont exclus, si ce n'est M. le maire, qui en est le président. 

Hubert Barbieux rappelle que cela concerne en gros l'intérieur des remparts. La Commission Locale du Secteur Sauvegardé (CLSS) se réunit pour statuer sur toutes les modifications à l'intérieur de ce périmètre (architecturales, d'organisation ou de bâti). Cette commission, depuis qu'elle existe, était présidée par le Maire et le Préfet, et avait en son sein trois membres du conseil municipal. C'est du passé car de nouveaux textes législatifs ont modifié les choses avec des conséquences pour notre commune. La Communauté de communes, il y a cinq mois, a pris la décision d’établir un Plan Local d'Urbanisme intercommunal sur l'ensemble du territoire, entraînant des transferts de compétences. Dès lors, la communauté de communes assure la présidence de la CLSS en lieu et place du maire de Vézelay. Saisissant la possibilité de le déléguer à la ville concernée, Pascal Germain, qui préside la Communauté de communes, a proposé au maire de Vézelay d'être le président délégué. Dans cette commission nouvellement organisée doivent siéger trois membres élus de la communauté de communes, or étant lui même le seul représentant de Vézelay, ces trois membres ne peuvent donc plus être des conseillers municipaux de Vézelay, ce sont donc d’autres élus qui siègeront. Il s’agit des maires de Pierre-Perthuis, Élise Villiers, de St-Père, Christian Guyot et de Blannay, Marie-Claire Limosin. 

Nous avons saisi nos législateurs, entre autre le sénateur, les députés pour leur dire qu'il y a là une ineptie. Il serait logique qu'il y ait un régime particulier tenant au fait que nous sommes une petite commune, de moins de 500 habitants. Notre Commission Locale du Secteur Sauvegardé de Vézelay se trouve dépouillée des personnalités élues, connaissant les lieux. 

Faute d’arrêté, il n’y a plus de réunions, les problèmes n'avancent pas. Les dossiers en instance, au moins cinq à sa connaissance, restent en panne. Les personnes intéressées attendent les autorisations de travaux, de modification de passage ou autre. 

Concernant les Amis de Vézelay, Marianne Fouchet rappelle que dans la précédente configuration de la CLSS, le Président des Amis de Vézelay faisait partie des personnalités qualifiées, ce qui n’est plus le cas aujourd'hui, trois personnes nouvelles ont été nommées (entre autres Nicolas Bucher), mais pas le président des Amis de Vézelay. Pierre Morice en avait fait officiellement la demande qui n'avait pas été retenue, donc l’association ne participe plus à la commission. M. le maire précise qu’il s’agit d’une décision préfectorale. La présidence par le Préfet et le maire de Vézelay délégué donnera au moins une maîtrise sur les dossiers qui sont inscrits.

 

Concernant la restauration de la basilique, René Faivre souhaite savoir quand sera achevée la façade occidentale ?

M. le maire  rappelle que le programme des travaux de la basilique et son environnement immédiat est inscrit dans le Contrat Etat/Région et s’étalera jusqu'en 2020. Ont été prévus :

- une première phase de travaux qui vont démarrer dans un avenir très prochain. D'abord la tour St-Antoine, avant la fin de l’année : revêtements extérieurs mais aussi l'intérieur, le beffroi, les abat-son, installation d'un petit toit à l'intérieur du clocher pour protéger les cloches et par la même occasion sera restauré le transept sud du chœur qui n'avait pas été fait dans la tranche de travaux précédente. Les appels d'offre sont en cours et les travaux devraient commencer autour du 15 octobre. 

- Ensuite, début de l'année prochaine, la tour St-Barthélémy, c'est à dire la tour côté rue du Chapitre. Là aussi les plans de financement sont arrêtés mais les appels d'offre ne sont pas encore lancés. Ce sera début 2018. Puis courant 2018, vraisemblablement deuxième semestre débuteront les travaux de la façade occidentale (la grande façade de la basilique), la tour St-Michel et le narthex. Là aussi les financements sont arrêtés, les demandes de subventions prévues.

- Pourra suivre, si nous avons la capacité de présenter un projet validé au sens large du terme, des travaux sur le parvis et les voiries qui sont autour de la basilique, c'est à dire le monument aux morts, la rue du Chapitre, l'entrée de la Cité de la Voix. Si nous sommes capables de mûrir un projet d'aménagement de cet espace pour le troisième trimestre 2017, on peut très raisonnablement penser qu'on puisse avoir, après la façade occidentale, l'aménagement de cet espace. Les financements sont aussi fléchés. Ils viendront essentiellement du Conseil Régional, du Conseil Départemental puisque la DRAC ne peut pas financer les espaces de circulation. Le plan de financement n'est pas encore validé par le Conseil municipal parce qu’il faut se déterminer sur le projet avant d'imaginer des plans de financement. Il restera encore deux années  pour poursuivre les travaux de la basilique, c'est à dire la nef, le cloître et puis ce qui va vers les jardins, le musée de l'Œuvre pourront être inscrits en 2018-2020.  C'est le contrat du cabinet 2B2M, dont fait partie Frédéric Didier. 

- Il y a également le portail intérieur de l’avant nef de la basilique, avec les arceaux de soutien que vous connaissez, qui sont dans le narthex et les petites barres transversales de mesure de la stabilité. Le maître d'œuvre en est Bruno Decaris (Opus 5). La commission nationale des Monuments historiques ayant validé les opérations à réaliser sur la restauration de ce tympan et les précautions à prendre pour traiter les deux fissures qui sont dans les linteaux des portes latérales. Si les délais sont tenus par Decaris, il y aura dans le dernier trimestre de cette année, des travaux préparatoires à la restauration qui aura lieu au premier trimestre 2018. Là aussi les financements sont calés : subventions de la DRAC, du Conseil Régional, du Conseil Départemental et de la Fondation du patrimoine. L'ensemble de ces travaux ne devrait rien coûter en direct à la municipalité.

Cependant, si on veut être précis, il faut savoir que nous avons des avances de TVA à faire, qui nous sont restituées après, moyennant un différentiel qui est grosso modo de 4%.  Le total des subventions avoisinera les 7 millions d’euros. Avec les précédents travaux, près de 10 millions sur 10 ans auront été consacrés à la Basilique et ses abords.

 

A Geneviève Pascaud-Bécane qui demande où en est la réflexion sur le parvis, Hubert Barbieux répond qu’un premier dessin a été fait  qui a fait l'objet d'une présentation commune aux conseillers municipaux et aux membres du Comité Consultatif Citoyen. Ça a donné lieu à un certain nombre de remarques, de critiques, de suggestions. C'est 2B2M qui, de par son contrat pour la basilique, est le maître d'œuvre. Critiques et remarques ont été enregistrées, qui devraient donner lieu à un deuxième schéma qui devrait intervenir en septembre octobre. À partir de là, nous allons envisager une concertation avec la population bien évidemment.

Minéral, végétal ? Il est trop tôt pour l'instant pour parler des grandes lignes. Il faut attendre la deuxième proposition. En tout cas, le cabinet est très ouvert aux suggestions. Ensuite, il faut savoir que nous ne sommes pas les seuls à décider. La DRAC, les ABF et puis la CLSS aura son mot à dire puisque c'est dans le périmètre du Secteur Sauvegardé. Après, nous partirons sur une démarche administrative lourde. Il y aura peut-être des fouilles archéologiques à envisager. Dans les travaux préalables qui ont été faits, il y a eu deux sondages, un sur la droite de la basilique qui a permis de dessiner l’ancienne porterie et un autre qui a permis de découvrir le prolongement d'un mur à l’avant du monument aux morts : c'était une propriété qui était entourée de murs et les murs débordaient jusque deux mètres devant la basilique. Ce que découvrent les archéologues est extrêmement intéressant pour le passé de Vézelay. On rentrait rue du Chapitre par une petite ruelle. À ce sujet, une plaquette a été rédigée par le Centre d'Études Médiévales sur les travaux de fouilles réalisés, une petite plaquette qui se lit facilement, que je vous recommande. Il y a des exemplaires en mairie, à disposition. Les Amis de Vézelay pourraient en avoir un certain nombre. Cela a été fait sous la direction de Christian Sapin, qu'il faut féliciter pour ce travail que je juge remarquable.

 

René Faivre remercie Monsieur le Maire qui prend congé, retenu pour les cérémonies de commémoration de la libération de Vézelay. 

Il propose de reprendre le cours de l'Assemblée Générale.

 

Activités menées depuis leur plongée dans les archives :

Bulletin : photo de tous les numéros, collation des sommaires

Le questionnaire du premier numéro, créé par Pierre Haasé, est toujours d'actualité. Il a été diffusé et quelques réponses ont été reçues (pas de statistiques possibles à cause de leur faible nombre).

Il faudrait s’ouvrir sur des sujets plus légers. Chroniques de l'association, chroniques vézeliennes. 

 

Il est donné lecture d'un extrait du courrier d'Antoine Bosshard :

..."Aujourd'hui, le bulletin des Amis de Vézelay affronte une nouvelle étape, qui n'est pas tant due à la disparition de notre président Pierre Morice qu'aux problèmes posés à l'association par la métamorphose du paysage culturel à Vézelay. Période de mue, période de crise, comme on voudra, mais qu'il est difficile de contester. La diminution manifeste de son recrutement (moins de 200 membres) en est un signe et l'amoindrissement de ses ressources, qui en découle, pose d'emblée la question de la survie du bulletin comme tel. Et pourquoi ? En fait, on assiste depuis quelques années à l'enrichissement et à l'atomisation, tout à la fois, de l'offre culturelle à Vézelay. Musicale, avec la vitalité du Pôle vocal ; littéraire, avec le rôle joué tant par le groupe littéraire dirigé par Geneviève Bécane qu'au travers de l'activité de la Maison Jules-Roy ; artistique grâce aux deux versants de l'héritage Zervos ; patrimoniale : l'association Remparts. Le vivier de membres actifs, en son sein, n'en est que réduit, et ce n'est pas le moindre de ses problèmes.

Dit brutalement : à quoi servent encore les Amis de Vézelay ? Ont-ils encore un rôle à jouer ? Voilà la question à laquelle il conviendrait de répondre avant de se pencher sur le sort de son bulletin."...

 

René Faivre : en étudiant les sommaires, nous avons répertorié les plus grands contributeurs du Bulletin. La médaille d'or revient à Pierre Haasé, qui est malheureusement absent aujourd’hui.

Au sujet du nombre d’adhérents, il y a eu un pic de croissance dans les années 2000, puis une diminution conséquente, inversement proportionnelle à l'âge des adhérents. Il faudrait trouver du sang jeune. Combien de moins de 50 ans dans cette salle ? Comme toutes les sociétés, sans renouvellement, elles disparaissent.

 

Pour aborder la préfiguration du programme 2017 :

Le huit-centième anniversaire de la Cordelle sera évidemment repris, en lien avec nos amis franciscains de la Cordelle, premier centre franciscain mondial, après Assise. 

Ensuite, le vin au fil des saisons. Marianne Fouchet suggère de mettre en valeur la publication « Bourgogne Vézelay » unique livre sur le sujet avec le texte de Christian Limousin, un peu passé inaperçu par défaut du soutien du conseil départemental qui s'était engagé et avait prévu l'exposition des photos de Jean-Pol Stercq notamment à l'occasion de la sortie du livre. 

Puis une conférence sur Crommelynck, graveur de Picasso à Basquiat. 

Une conférence de Nicolas Bucher, avec audition de la cantate Vézelay d'Inghelbrecht.

Philippe Beyney et Pierre Haasé peuvent proposer des conférences sur leurs sujets favoris.

Le programme sera plus précisément fixé lors de la réunion du CA qui élira le Bureau.

 

Au sujet des interventions de Nicolas Bucher, Betty Buffington considère la présentation historique de l'hospice de Vézelay n'a pas d'intérêt. Elle suggère qu’il donne une conférence sur la musique, au moins deux fois dans l'année, sur une approche sur la musique (À propos de…). Ou sur la manière dont il construit ses Rencontres Musicales propose Geneviève Pascaud-Bécane.

 

Pour ce qui est du Comité de rédaction du Bulletin, il sera un peu différent du Comité d'Administration, c'est à dire que peut-être en feront partie Édith de la Héronnière ou Jean-Pierre Cannet.

Voici une proposition de sommaire du prochain Bulletin.

Geneviève Pascaud-Bécane souhaiterait qu’il s'appelle Cahier, « c'est mieux. Bulletin, ça fait paroissial... ».

René Faivre dit que, passionnés par les Cahiers d'Art, ils ont pensé à "Cahiers du Vézelien" ou Cahiers des Amis de Vézelay.

Pour Antoine Bosshard,  ça ne changera pas le contenu. On peut fort bien changer de nom, rajeunir, mais ça ne changera pas le fond.

 

Dans l'éditorial du n° 81, nous voulions faire un état des lieux, reprendre la note d'Antoine Bosshard sur le bulletin, un article de Christian Derouet sur les 10 ans du musée Zervos, Philippe Beyney sur Vidiliacus, Pierre Haasé, en raccourcissant, une interview de 2BDM (F Didier ou M Wagner), Christian Limousin. Dans le cadre des notules, ce qui s'est passé à Vézelay, 100 ans avant. Parler de la vie de Vézelay, s'élargir sur les choses qui intéressent tout le monde à commencer par les vézeliens.

 

Marianne Fouchet pense qu’il faut préserver « la mémoire de Vézelay » détenue par les anciens, (notamment Tintin, mais pas que… Madeleine Rouillard par exemple). Une action de recueil oral est inscrite dans le programme d’action de l’OGS, mais le temps que cela se mette en route, on peut s’inquiéter. L’association pourrait prendre les devants.

René Faivre dit avoir réalisé des enregistrements, ainsi que Grégoire Aslanoff. Danielle Bergeron informe que la Maison du Patrimoine Oral d’Anost propose des formations au collectage.

 

Au sujet du bulletin et du site d'internet, Danielle Bergeron rappelle qu’il avait été décidé d'avoir une commission qui serait chargée de réfléchir à l’ensemble des moyens de communication pour l’association. A t-elle été mise en place ? René Faivre répond par la négative.

 

Antoine Bosshard considère que le Bulletin ne doit pas reprendre uniquement les conférences données. 

René Faivre ne pense pas que cela fasse double emploi. De nombreuses personnes n'ont pas pu être présentes lors de ces conférences. Il se pose la question du format : faut-il évoluer d'A4 à A5 ? Toutes les revues des sociétés de Bourgogne sont en petit format.

 

Magali Porcel propose d’autres sujets de conférences, autour d’un panorama de la maison médiévale en pierre en Europe, illustrée par Vézelay. Catherine Tomasini  suggère que les personnes ayant des idées de conférence les communiquent par courrier ou par mail.

 

 

Election complémentaire au Comité d’administration

 

L’Assemblée Générale 2015 a élu 23 membres. On a enregistré depuis 4 démissions (du CA et du bureau pour certaines), s’ajoutant à la disparition de Pierre Morice.

Et il y a une candidature nouvelle : Catherine Tomasini

Danielle K, démissionnaire, revient, conquise dit-elle par le « team Faivre Tomasini »

 

Une discussion s’engage sur les statuts. 

Marie France Kannapell estime que vu l’absence de nombre minimum de membres du Comité, il n’y a pas vacance et une élection n’est pas nécessaire. 

Considérant la candidature et le travail réalisé en 2016 par Catherine Tomasini, afin que cela puisse être poursuivi, René Faivre propose de voter sur cette candidature.

Il est demandé une brève présentation comme il est d’usage pour tout candidat :

Habitante de Vézelay depuis 2008, Catherine Tomasini a commencé par des études d'histoire de l'art, histoire ancienne, à la faculté de lettres de Nancy, puis a repris des études de comptabilité et travaillé dans un cabinet d'avocats en tant que responsable administrative, puis a travaillé dans une société faisant de la formation à l'informatique par cassettes vidéo. Même si elle se dit nouvelle dans l’association, elle pense pouvoir être efficace (par exemple sur la comptabilité, avec l'aide de Danielle Kail qui a fourni une comptabilité absolument impeccable, elle pense pouvoir continuer à travailler).

 

Conformément aux statuts, un vote à bulletin secret est préféré à un vote à main levée.

Philippe Beyney, Jean-Pierre Cannet et Claude-Yves Mazerand sont désignés scrutateurs.

Décompte sur 45 suffrages exprimés : 32 oui / 11 blancs / 2 nuls

 

Catherine Tomasini est élue au Comité d’administration.

Pendant le dépouillement, Édith de la Héronnière et Jean-Pierre Cannet expriment quelques éléments de leur vision de Vézelay.

Jean-Pierre Cannet fait remarquer que nous allons entrer dans l'automne très vite. Nous sommes moins de 500 sur Vézelay. Il souhaite voir s’arrêter certaines tensions, d’accord avec Jocelyne Morice sur ce que doit être l'esprit d'une association, c'est à dire un peu d'humilité, il faut se souvenir que nous sommes au service d'une même cause.

Deuxième chose, René Faivre a évoqué la jeunesse. Jean-Pierre Cannet dit qu'il y a eu l'an dernier un festival à Asquins qui s'est arrêté malheureusement. C'était un projet « jeunes » qui valait ce qu'il valait mais qu'il aurait fallu défendre. Il se souvient d'un Vézelay avec des expositions dans le narthex de la basilique, une expo d'un sculpteur belge. 

Le « vieillissement » ne vient aussi pas que de nous et de la population, il y a aussi un problème inhérent à la marche et à l'équilibre d'une petite société

Il se disait, sans être vraiment une blague, que pour l'aménagement devant la basilique, il serait content d'avoir une fontaine de Niki de Saint-Phalle et un festival rock de temps en temps. S’il est le seul, ce n'est pas grave. Entre une forme d'élitisme et du patronage, l’espace est vaste et qu'il ne faut surtout pas risquer par rapport aux Amis de Vézelay de perdre ce socle humain, simple. Il fait allusion à la phrase gravée sur la tombe de Clavel : « Je te remercie ô Père, d'avoir caché ces choses aux docteurs et aux sages et de les avoir révélées aux humbles et aux petits… » .

Il a trouvé d'ailleurs le bulletin Clavel par moment un peu ardu, un peu compliqué. Il y avait des papiers très longs et s’est étonné de ne pas y avoir vu également la signature de son amie Édith. 

Il aimerait bien qu'on s'intéresse d'avantage au quotidien à la rue, aux gens qui vivent ici. C'est très important, dans Télerama, il y a longtemps, il y avait une rubrique qui s'appelait "Viens dans ma rue". Il aimerait qu'il y ait une chronique de ce type où chacun raconterait sa vie.

 

Édith de la Héronnière complète : « J'ai juste une suggestion à faire : que chacun d'entre nous essaie de solliciter des jeunes de l'entourage, qui viennent en vacances, qui s'intéressent en réalité. Il y a la musique, il y a l'art… Il faut créer des choses pour les jeunes. C'est à nous de les intéresser, de les faire venir ».

 

Certains voudraient un tableau où toutes les activités de toutes les associations seraient regroupées, un seul coup d'œil pour tout voir. Il leur est précisé que les manifestations sont recensées sur le site de la mairie ou celui de l'office du tourisme

Jocelyne Morice souhaiterait qu'en hiver, il y ait aussi des manifestations, théâtre, etc. Une idée à creuser !

 

Nominations

 

René Faivre propose à l’Assemblé de nommer Pierre Morice, Président d'honneur ; Jocelyne Morice, membre permanent de l'association, et Robert Bucquoy, dit Tintin, membre d’honneur.

 

L’assemblée approuve ces nominations.

René Faivre s’exprime sur le rôle et l’outil qu’est l’association des Amis de Vézelay, le renouvellement, la motivation et l’esprit du lieu :

« L'historique de l'association nous dépasse un peu mais ce qui nous est arrivé le 20 mai nous a passionnés. Si nous sommes venus ici, ce n'est pas un hasard. Cette terre, cette colline a des forces qui attirent. Les forces telluriques, astrales font que sur ce coin de terre il y a des gens qui se rassemblent. Il y a des intellectuels, des artistes, des gens passionnés par les pierres, les murs, nos amis qui défendent les remparts.

Nous voulons que cela continue et nous voudrions vous embarquer dans d'autres façons de faire les choses, mais avec vous, parce que sans vous...

Nous avons travaillé la forme, la structure. Il faut maintenant la remplir avec votre aide à vous tous. Car l'association, c'est nous tous. Repartez chez vous avec cette question : "à quoi servent encore les Amis de Vézelay, ont-ils encore un rôle à jouer."

Le potentiel existe. On peut continuer à travailler et à faire prospérer notre belle ville.

L'outil associatif est fonctionnel. Le renouvellement des adhérents est indispensable. Nos visiteurs, jeunes ont envie de revenir. Ils se plaisent à Vézelay.

Selon une citation qu'aimait Pierre : c'est l'esprit du lieu. Restons donc les gardiens de cet esprit du lieu. »

Et de conclure pour le futur président : « Un chef est un homme qui a besoin des autres. »

 

Il clôt l’assemblée et convie l’assistance à partager un pot convivial.

Imprimer
PDF

Compte rendu de la réunion du Comité d'Administration du 23 octobre 2016

COMPTE RENDU DU COMITE D’ADMISTRATION DU 23 octobre 2016 

15 heures - Mairie de Vézelay

 

 

Présents : Philippe Auverny-Bennetot, Philippe Beyney, Charlotte Blin, Gisèle Blandin, Madeleine Ciceri, René Faivre, Marianne Fouchet, Danielle Kail, Jean Lacoste, Claude-Yves Mazerand,  Chantal Saragoni, Catherine Tomasini. 

Excusés : Monique Bel, Antoine Bosshard, Betty Buffington, Marc Meneau, Geneviève Pascaud-Bécane (pouvoir à  Gisèle Blandin).

 

Avec la présence de 12 personnes (et 1 pouvoir) le quorum est atteint.

 

René Faivre  rappelle l’essentiel de l’ordre du jour : élection du bureau et ébauche du programme 2017.

En introduction à ce premier Comité suivant l’Assemblée Générale du 21 août, il donne lecture d'un courrier que lui même et Catherine Tomasini avaient l'intention d'envoyer 15 jours après l'AG. Ils y font part de leur incompréhension des tensions qu’ils ont ressenties.

Plusieurs administrateurs minimisent cette impression. Les administrateurs présents les remercient encore chaleureusement pour tout le travail accompli.

Le projet de compte-rendu de l’AG sera amendé pour le rendre plus statutairement conforme et moins « oral». L’association compte 199 adhérents à ce jour (une rentrée de 4 050 euros).

 

 

Election du bureau de l’association

 

 

L’article 5 des actuels statuts établit un bureau de 7 personnes.

Le comité choisit parmi ses membres, au scrutin secret, un bureau composé d'un président, de trois vice-présidents, d'un secrétaire, d'un trésorier et d'un comptable. Le bureau est élu pour trois ans

 

Parmi les présents, se déclarent candidats : 

René Faivre au poste de président

Claude-Yves Mazerand comme vice-président

Catherine Tomasini en tant que secrétaire

Danielle Kail, trésorière

Philippe Auverny-Bennetot  

Betty Buffington, absente ce jour, est proposée en tant que vice-présidente

 

L’élection se déroule à bulletin secret conformément aux statuts. Charlotte Blin et Chantal Saragoni sont nommées assesseur. 13 bulletins sont dépouillés.

 

Le nouveau bureau de l’association est composé comme suit :

Président : René Faivre  (13 voix)

Vice Présidents : Betty Buffington (12 voix), Claude Yves Mazerand (11 voix)

Secrétaire : Catherine Tomasini (13 voix)

Trésorière : Danielle Kail (13 voix)

Membre du bureau : Philippe Auverny-Bennetot (11 voix)

 

Monique Bel, Marianne Fouchet, Jean Lacoste ont également obtenu 1 voix.

Des appuis ponctuels pourront être apportés par Charlotte Blin (subventions) et Marianne Fouchet.

Ebauche du programme de la saison 2017

 

La traditionnelle galette des rois : compte-tenu de la grande manifestation de la Saint-Vincent tournante du 15 janvier à Vézelay, il est proposé qu’elle ait lieu le samedi 14 janvier en fin d'après-midi avec une animation. Le nom de Patrick Fournerat a été cité

. Il est aussi demandé à Charlotte Blin de se renseigner à ce sujet. 

Il est proposé également de demander à Marc Meneau de s'occuper de ladite galette (fait le soir même).

 

Pour le 800ème anniversaire de la Cordelle, CY Mazerand annonce le titre de la manifestation du 30 juillet 2017 retenue par les Amis de la Cordelle : "Martin Luther et François d'Assise, rebelles et chercheurs de Dieu". Il est suggéré de demander la collaboration de Monique Bel qui avait fait une communication sur l’historique de l’implantation franciscaine à Vézelay lors du Centenaire Max-Pol Fouchet en 2013. Philippe Beyney fait allusion à des travaux menés par le Centre Archéologique d'Auxerre. 

 

Une audition commentée de la cantate d'Inghelbrecht Vézelay avec participation de Nicolas Bucher et de la Cité de la Voix.

 

Une visite guidée du cimetière avec Tintin (voir avec Monique Bel, Lionel Recordon, Grégoire Aslanoff et Jean-Pierre Cannet).

 

Une conférence sur Piero Crommelynck, graveur, de Picasso à Basquiat

 

Sujet proposé par Philippe Beyney Les enjeux de pouvoir dans le Vézelien hier et aujourd'hui.

 

Une conférence de Claude Patriat (Université de Bourgogne) sur les enjeux entre tourisme et culture.

 

Une conférence de Pierre Haasé. 

 

La sortie pourrait se faire autour de la visite du nouveau musée / centre d'expérimentation des Fontaines salées avec une présentation par Frédéric Beauclair qui en est le scénariste.

 

Si le label Grand Site de France est obtenu, Marianne Fouchet propose d’en exposer les actions.

 

Il est proposé de mettre en scène la pièce de JP Cannet - Caddie parue aux éditions Rhubarbe. La forme de cette représentation s'oriente sur une lecture. 

 

Gisèle Blandin rappelle qu’il y aura la Commémoration du 50ème anniversaire de la mort de Marie Noël qui a vécu non loin, à Usy. Pourquoi pas une lecture par Sara ? Les Rendez Vous du Lire et de l’Ecrire, qui poursuivront leur action en 2017, ont été sollicités.

 

 

Questions diverses

 

Après une étude comparative sur le coût de l'assurance, il est décidé d'en changer au profit de la MAIF, cela permet une économie de 100 euros. Le courrier de résiliation à la MATMUT est envoyé ce jour.

 

Marianne Fouchet rappelle que suite à ce qui a été dit lors de l’Assemblée Générale, il faut que l’Association relance par courrier Monsieur le Maire pour l’interroger sur le devenir du "mur de la honte".

 

En fin de réunion, René Faivre présente un organigramme "futuriste" composé par Catherine sur l'éventualité de regroupement de trois associations (Les Amis de Vézelay, RVLE, et Vie et Patrimoine) en une seule sous le nom des "Amis de la Culture et du Patrimoine vézelien".

La discussion est ouverte et les avis sont très partagés quant à l'efficience et l'efficacité d'une telle réunion d'associations. Jean Lacoste estime que notre association doit en premier lieu se restabiliser.

 

Catherine a lancé un Doodle pour la prochaine réunion concernant le nouveau bulletin. Les dates proposées sont le samedi 3 ou le samedi 10 décembre. À cette réunion seront invités des membres extérieurs au bureau : Édith de la Héronnière et Jean-Pierre Cannet.

 

La séance est levée à 17 heures 07.

Imprimer
PDF

Élection du nouveau Bureau le 23 octobre 2016

Mairie de Vézelay - 15 heures - Salle du conseil

 

Présents : 

Charlotte Blin - Gisèle Blandin - Philippe Beyney - Danielle Kail - Marianne Fouchet - Jean Lacoste - Claude-Yves Mazerand - Sara Saragoni - René Faivre - Catherine Tomasini - Philippe Auverny - Madeleine Ciceri

 

Excusés :

Geneviève Pascaud - Antoine Bosshard - Betty Buffington - Marc Meneau - Monique Bel

 

Pouvoirs :

Geneviève Pascaud donne pouvoir à Gisèle Blandin

 

Ordre du jour :

Élection des membres du bureau

Ébauche du programme des Amis pour 2017

Questions diverses

 

Le nouveau Bureau a été élu par 13 votants :
René Faivre : par 13 voix - Président
Claude-Yves Mazerand : par 11 voix - Vice-président
Betty Buffington : par 11 voix - Vice-Présidente
Catherine Tomasini : par 13 voix - Secrétaire
Danielle Kail : par 13 voix - Trésorière
Philippe Auverny : par 11 voix - Administrateur
Le compte rendu de cette réunion suivra dans quelques jours

 

À ce jour 199 adhérents (42 couples, 109 individuels et 6 entreprises ou assimilé)

Adhérents exonérés : 3

Fonds générés : 4050 euros.

logosite Soutenir

Au calendrier

Théodore de Bèze, les protestants à Vézelay
Conférence et concert de musique de Théodore de Bèze. En association avec l'association Théodore de Bèze d'Auxerre
Lecture des "Oiseaux de Fra Angelico".
par Sylvia Lipa-Lacarriere sur un texte de d'Antonio Tabucchi, accompagnée par Sophie Charpentier au Clavecin. Lieu : Cité de la...
Aidons nos remparts
L'association Vie et Patrimoine, la Mairie de Vézelay et Les Amis de Vézelay organisent une "action citoyenne". Nous demandons...
Audition de la Cantate "Vézelay" d'Inghelbrecht
par l'orchestre national de France. Lieu : cité de la Voix Présentation par Nicolas Bucher, Directeur

Recevoir la lettre



Recevoir du HTML ?

Se connecter