Personne atteinte d’Alzheimer : peut-elle bénéficier d’une aide à domicile ?

La maladie d’Alzheimer est une pathologie irréversible qui entraîne une dégradation progressive des cellules cérébrales. Elle finit par se transformer en une sorte de démence qui affecte profondément la mémoire et le comportement du patient. Avec 225 000 nouveaux cas détectés annuellement en France, la pertinence de l’assistance à domicile pour les personnes souffrant de cette maladie devient une préoccupation tout à fait légitime.

Prise en charge à domicile des personnes atteintes d’Alzheimer

Pour les personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer, la prise en charge à domicile est une excellente solution pour prolonger leur bien-être et leur assurer une bonne qualité de vie. En étant ainsi maintenu dans un environnement familier, le patient bénéficie d’un sentiment de sécurité et de confort qui l’aide à mieux s’adapter à sa nouvelle situation. Ce type d’accompagnement peut contribuer à réduire son anxiété et les troubles souvent associés à cette pathologie.

La prise en charge à domicile des personnes atteintes d’Alzheimer inclut différents services et soutiens qui ont pour objectif de répondre aux besoins physiques, émotionnels et sociaux des malades. Cet accompagnement proposé par des professionnels comme Apadom comprend généralement l’assistance pour la préparation des repas, la toilette, l’habillement, des exercices de simulation cognitive et d’autres activités quotidiennes.

En plus de ces tâches, on peut encore mentionner l’intervention des professionnels de la santé tels que des ergothérapeutes ou des infirmières formées pour la gestion de ce type de maladie. Ces professionnels peuvent fournir des prestations spécialisées pour aider le patient à mieux gérer les défis liés à sa condition.

Dans le but de rendre plus facile l’accès à la prise en charge à domicile des personnes atteintes d’Alzheimer, diverses aides financières ont été mises en place. Ces subventions sont pour la plupart offertes par le gouvernement ou par des programmes d’assistance sociale. Elles sont d’un grand secours, même si leur niveau de couverture peut être conditionné par certains facteurs spécifiques.

aide à domicile

Les limites du maintien à domicile de ces malades

Le maintien à domicile des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer représente un défi parfois trop grand pour les aidants, surtout lorsque la maladie progresse. La charge émotionnelle peut rapidement devenir écrasante, et la gestion des tâches quotidiennes est de plus en plus difficile à mesure que les symptômes s’aggravent. L’aidant peut donc se retrouver confronté à des situations beaucoup trop stressantes à gérer pour une seule personne, ce qui peut donner naissance à des tensions et à d’autres complications.

De plus, lorsque la maladie atteint un stade avancé, le risque pour le patient de se mettre en danger augmente de façon alarmante. Durant les moments où l’aidant n’est pas présent, la personne atteinte d’Alzheimer peut se retrouver dans des situations potentiellement dangereuses. Elle peut par exemple faire une chute en voulant simplement se lever ou provoquer d’autres accidents bien plus graves lors des épisodes de désorientation.

Pour garantir au malade un accompagnement sécurisé, il va alors falloir augmenter les heures de maintien à domicile, en fonction de l’avancée des symptômes. Cela implique notamment l’embauche de plusieurs autres aidants qualifiés, ainsi que des coûts supplémentaires pour les différentes prestations. Malheureusement, une telle augmentation des heures de maintien à domicile peut vite se transformer en une charge financière trop lourde pour les familles, surtout lorsque le budget est limité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *