La communication para verbale, ce qu’il faut savoir

La communication para verbale, ce qu’il faut savoir

La communication para-verbale est une manière de communiquer. Elle est complémentaire à la communication verbale et à la communication non verbale. Les pensées et les messages sont mieux transmis grâce à cette forme de communication, combinée aux deux autres. Découvrez à travers cet article ce que représente cette façon de communiquer.

Les différences entre communication verbale, non-verbale et para-verbale

Pour comprendre la communication verbale, il faut se baser sur les différences entre ces différents types de communication.

La communication verbale

La communication verbale regroupe les mots utilisés pour communiquer. Elle comprend la formation des mots avec le vocabulaire adéquat, indispensable pour donner un sens aux mots employés dans la communication avec son interlocuteur.

La communication non-verbale

La communication non-verbale correspond au langage du corps, ainsi qu’à la gestuelle. Aucun mot n’est utilisé pour cette façon de communiquer. La transmission du message se fait à travers des gestes avec différentes parties du corps. Par exemple, hocher la tête en la bougeant de bas en haut pour dire oui et exprimer son approbation sur une question ou une opinion.

La communication para-verbale

La communication para-verbale quant à elle, représente le flux des mots prononcés. Elle comprend le ton employé lorsqu’on parle, le rythme utilisé et l’intensité de la voix. Autrement dit, ce mode d’expression est lié à la façon dont on exprime les mots issus de la communication verbale. Cela permet à l’interlocuteur de se faire une idée de votre état émotionnel lors d’une discussion.

Les éléments de la communication para-verbale

L’élément le plus important dans la communication para-verbale est la voix. En effet, la voix entre directement en compte dans le processus relationnel. Le paraverbal nécessite donc d’identifier et de comprendre les différents paramètres liés à l’utilisation de la voix. Grosso modo, trois principaux paramètres entrent en compte dans la communication para-verbale. Il s’agit de

  • la vitesse,
  • de l’intensité,
  • du ton.

Le rythme de la voix

Sa définition repose principalement sur la vitesse à laquelle les pensées et le message sont articulés à haute voix. Il se caractérise par le temps de succession des syllabes. En d’autres termes, il s’agit du nombre de syllabes qui sont émises à la seconde. Globalement, l’état émotionnel peut agir et être ressenti à travers la rapidité d’élocution. Par exemple, lors d’une présentation, si l’on est nerveux, il n’est pas rare de parler rapidement au public sans s’en rendre compte. La peur peut vous amener à accélérer le discours. Aussi, le fait de parler trop vite peut rendre difficiles l’écoute et la compréhension du message à passer.

L’intensité de la voix

Ce paramètre de la communication para-verbale concerne la puissance de la voix et son niveau sonore. Elle peut être forte ou faible. Cet élément permet d’approfondir et de mettre l’accent sur une parole ou une expression par rapport à une autre. L’intensité de la voix permet d’exercer une influence significative pour l’identification de la voix. Pour s’exprimer correctement, il faut donc l’ajuster en tenant compte de la taille, de l’espace, de la disposition du ou des interlocuteurs et du nombre de personnes présentes.

Le ton de la voix

Le ton correspond à la fréquence de la voix. Il peut se définir comme le mouvement mélodique avec variation de hauteur. Généralement, on distingue le ton aigu et le ton grave. Ils sont directement liés à la tension des cordes vocales de la personne qui parle. Dans le langage para-verbal, le ton varie et permet de différencier les personnes qui parlent ainsi que les émotions qu’elles expriment. Donner un ton à ce que l’on dit permet de faire ressortir des sentiments de confiance, de crédibilité, d’autorité, de méfiance, etc. chez la personne qui écoute.

Le rôle du para-verbal dans la communication

En communiquant, c’est le corps tout entier qui est impliqué. Que ce soit une expression verbale, gestuelle ou vocale, toutes ces formes de communication contribuent à faire passer un message et son contenu. La communication para-verbale aide à cerner la combinaison entre les systèmes verbaux, vocaux et gestuels. Grâce à celle-ci, le sens de la communication verbale est amélioré. C’est également l’un des moyens les plus fiables d’obtenir la confiance de son interlocuteur et d’éveiller son intérêt. Certaines personnes manipulatrices abusent cependant de ce mode de communication pour accroître l’effet Barnum.

Comment améliorer sa communication para-verbale ?

Pour améliorer son langage para-verbal et l’utiliser selon ses besoins, il faut travailler certains aspects de sa voix. Pour y parvenir, il faut donc parvenir à écouter et à apprendre des autres. En effet, une analyse de l’expression des autres permet de cerner des caractères para-verbaux d’intérêts. Ces caractères serviront de modèles pour aider à adopter différents aspects vocaux. Il faut donc prendre le temps d’écouter attentivement dans son entourage les timbres, le ton et aussi l’intensité de la voix qui nous intéresse. Une écoute active est donc nécessaire afin d’améliorer sa communication para-verbale.

Apprendre à travailler la respiration ventrale aide également à améliorer sa communication para verbale. En effet, en coordonnant sa communication à sa respiration ventrale, la voix gagne en puissance, et cela permet de varier facilement son timbre vocal. L’emploi de diverses intonations vocales sera alors plus aisé lors de la prise de parole.


Cet article traite du sujet : Communication para verbale

Post Comment